Argent envoyé à l’étranger, comment est-il utilisé ?

Des transferts d’argent vers l’étranger toujours plus nombreux

En l’espace d’une décennie, le nombre de personnes résidant en-dehors de leur pays d’origine a augmenté de 28% dans le monde. Une tendance qui a un impact sur le montant des transferts d’argent de ces expatriés vers leur pays d’origine.

En 2016, ceux-ci ont bondi de 51%, passant de 296 milliards de dollars en 2007 à 445 milliards, soit une hausse moyenne annuelle de 4,2%. Parmi ces 445 milliards de dollars, 13% ont été envoyés à destination de l’Afrique.

80% du total des transferts d’argent est concentré vers cinq pays africains. En tête, le Nigeria avec plus de 19 milliards de dollars reçus en 2016, suivi de l’Égypte avec 16,6 milliards et du Maroc avec 7 milliards. Le Ghana et l’Algérie ferment la marche avec 2 milliards de dollars chacun reçus en 2016.

Découvrez Monisnap, la nouvelle façon d'envoyer de l'argent Profitez de votre premier transfert gratuit !

transfert_argent_etranger

Les réseaux sociaux jouent un rôle important dans cette augmentation des transferts d’argent liquide car leur utilisation croissante fait que les familles communiquent davantage entre elles. La famille restée au pays peut ainsi plus facilement solliciter le membre parti à l’étranger. Les émigrés sont également plus conscients des difficultés financières de leur famille, ils envoient donc plus d’argent et cela plus régulièrement.

Au global, près d’une personne sur 10 dans le monde reçoit ou envoie de l’argent à des proches.

envoie_argent_internationnal

L’argent envoyé sert essentiellement aux besoins primaires

L’argent envoyé dans le pays d'origine est souvent indispensable.
En effet, les deux tiers des fonds envoyés servent à acheter des biens de consommation. C’est un support vital qui accompagne les familles dans leur vie de tous les jours. À titre d’exemple, on parle de près de 120 millions de personnes qui en bénéficient sur l'ensemble du continent africain. La solidarité financière familiale de la diaspora dépasse donc l'aide internationale au développement sur le continent.

L’argent envoyé a un impact direct et non négligeable dans le budget des familles. Il améliore les conditions de vie, couvre les besoins de première nécessité ainsi que les urgences. Les transferts d’argent rendent donc la vie plus facile pour ceux qui vivent souvent dans des conditions financières précaires.

L’argent transféré est un facteur de croissance

Si la majorité des transferts d’argent servent à répondre à des besoins d’ordre vitaux, ils peuvent aussi aider les familles à améliorer leur niveau de vie durablement notamment en leur permettant d’ouvrir une petite entreprise ou de construire leur maison. L’accès des enfants à l’éducation est également grandement facilité surtout dans les pays où l’école est payante.

Des transferts d’argent toujours aussi onéreux

Sur le marché des transferts d’argent, deux géants se partagent le gâteau : Western Union et Moneygram, le mandat cash postal n’étant plus disponible en France. Mais tous les pays ne sont pas sur un même pied d’égalité devant les frais de transfert car dans certains cas, ils paient deux fois plus que la moyenne. L'Afrique du sud et le Ghana avec des frais qui atteignent respectivement 20% et 19% sont les pays où les transferts d'argents internationaux sont les plus chers du continent africain.

Cependant, l’apparition de nouveaux concurrents comme Monisnap permet à la diaspora d’effectuer des transferts d’argent vers leur pays d’origine à moindre frais.
Et c’est sans compter sur la facilité d’utilisation et les nombreux points de vente répartis sur l’ensemble des continents.

Découvrez Monisnap, la nouvelle façon d'envoyer de l'argent Profitez de votre premier transfert gratuit !